02/06/2004

... Légère y sourit...


     Ce qui suit sidère et le rend suicidaire :

 

 

Sa muse ailée est muselée



23:03 Écrit par Amorphe | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

. Elle était fière avec sa muselière,
Et moi, de la promener.

...en laisse (faut parfois être capable d'exprimer ses perversions ;-))

Écrit par : V. | 03/06/2004

Les commentaires sont fermés.